Change Language

Navigation

Montreux

1970

Montreux Celebration

L'histoire musicale de Montreux en 1970

Sous-navigation :

Super Pop 1970

Marche triomphale des concerts "Super Pop Montreux" en 1970 qui voient défiler de nombreux groupes malgré deux grosses déceptions.

Les Doors, mythique groupe emmené par Jim Morrison est contraint d'annuler sa venue à Montreux au dernier moment. Le leader se trouvait dans l'obligation subite de se présenter le lendemain, lundi 31 août 1970 à Miami pour l'ouverture d'un procès. Ce sont finalement les groupes Cactus et Taste qui accompagneront Black Sabath sur la scène du Casino de Montreux le dimanche 30 août 1970.

Cette année 1970 est également marquée par la mort de Jimi Hendrix, qui était précisément attendu à Montreux en décembre !

Samedi 7 février 1970

Canned Heat

C’est au début de l’année 1966 que deux fans de Blues, le guitariste Alan Wilson, appelé Blind Owl, et le chanteur Bob Hite, nommé The Bear (à cause de son embonpoint), fondent le groupe qui deviendra l’un des plus grands du Blues blanc. Le nom de Canned Heat vient d’une vieille chanson de Blues de 1929 mais c'est aussi le nom d’une boisson "planante" que consommaient les Bluesmen durant la prohibition américaine.

En 1969, le groupe participe au Festival de Woodstock et la bande originale du film qui en sera tourné reprend leur chanson "Going Up The Country".

L’année suivante, ils enregistrent l’album "Hooker’n’Heat" avec John Lee Hooker. C’est leur première apparition à Montreux.

Plus de 3000 jeunes étaient présents pour ce premier concert Pop de l'année !

Zoo

Groupe français qui compte 9 musiciens. Tous excellents musiciens, servis par de bonnes idées, ces Parisiens ont choisi la pop music pour s’exprimer. Sur là formule de base : orgue - basse - batterie - guitares, ils ont développé une importante section mélodique : violons - saxophones - trompette - trombone. Décrire leur musique est malaisé tant elle est riche sur les plans harmonique et rythmique.

Samedi 7 mars 1970

Led Zeppelin

Le 22 octobre 1969 sort l’album Led Zeppelin II qui bat tous les records et vole la première place aux Beatles qui figuraient au numéro 1 avec leur album Abbey Road. C'est le début d'une nouvelle ère, car cet album 100% électrique sonne le commencement du Hard Rock et va influencer plusieurs générations de métaleux. Le 28 février 1970, le groupe doit se produire à Copenhague mais la Comtesse Eva Von Zeppelin de la famille du créateur du Zeppelin, leur interdit de se produire sous ce nom. Ceci après avoir vu le dessin de leur album montrant le Zeppelin Hindenburg s’écrasant en feu.

Ils jouent alors sous le nom de "The Nobs", en hommage à Claude Nobs, le fondateur du Festival de Jazz de Montreux, qui les fait venir le 7 mars 1970 à l’occasion du 2ème Super Pop Montreux. Led Zeppelin a fait trembler les murs du Casino pour la première, mais pas pour la dernière fois!

Un compte rendu détaillé de ce concert est disponible sur notre site Montreux Celebration sur la page dédiée : Led Zeppelin 1970.

Samedi 15 aout 1970

Joan Baez

Née à New York le 9 janvier 1941, Joan Baez est la voix des années 1960. Cette Reine du Folk, la Madone des pauvres gens, impose Bob Dylan et ses chansons au public américain et au monde entier. En alliant son engagement à la vision de Dylan, les ballades anglo-irlandaises adaptées en Folk américain ou au Gospel, et ses propres racines à celles des cultures de la planète, Joan Baez devient un mythe. Soucieuse de son rôle d'artiste engagée à délivrer un message de paix et de liberté, contre la guerre et l'injustice, elle se produit à Woodstock, chante la souffrance en anglais, mais pour les Chiliens qui souffrent de la politique de Pinochet, elle chante en espagnol.

Elle donne 2 concerts à Montreux ce jour là. La talentueuse artiste a remporté un véritable triomphe devant une salle archi-comble.

Dimanche 30 et Lundi 31 août 1970

Black Sabbath

Lorsque Black Sabbath est arrivé sur la scène musicale à la fin des années 60, plusieurs parlent de l'incarnation du diable. Il s'agit en fait du début d'un courant musical qu'on allait appeler plus tard le "Heavy Metal". Le groupe est composé de Tony Iommi à la guitare, Ozzy Osbourne au chant, Geezer Butler à la basse et Bill Ward à la batterie.

Ce concert des plus prometteurs avait attiré ce dimanche après-midi 2000 fans, venus des quatre coins de Suisse, sac de couchage au dos, pique-nique à la main. Les Black Sabbath furent les premiers à occuper la scène ce jour là.

Un album live à Montreux, intitulé "Definitive Montreux 1970" du concert donné le lendemain sortira plus tard.

Taste

Ce groupe de Rock irlandais, formé en 1966 à Cork, Irlande, est plus particulièrement connu pour avoir eu comme membre fondateur le guitariste Rory Gallagher. Ce trio se compose de Rory Gallagher à la guitare, Richard McCracken à la basse et le batteur John Wilson. Taste s'installe à Londres où le trio signe chez Polydor. En 1970, ils participent au Festival de l'île de Wight, en compagnie de musiciens réputés comme Jimi Hendrix et les Who, entre autres. Leur prestation est très bien accueillie et leur vaut cinq rappels.

Plus tard, cette même année, Taste effectue une nouvelle tournée en Europe, en passant par Montreux.

Cactus

Ce groupe de Rock américain se forme en 1969 et s’entend comme un précurseur du Hard Rock, prédestiné à devenir un super-groupe comprenant la section rythmique de Vanilla Fudge : Tim Bogert à la basse et Carmine Appice à la batterie, accompagnant le guitariste anglais Jeff Beck et son compatriote Rod Stewart. Beck a malheureusement eu un accident de la route. Stewart rejoint alors Ron Wood au sein des Faces. Appice et Bogert engagent le guitariste Jim McCarty et le chanteur Rusty Day.

Cette formation enregistre trois albums (Cactus, One Way... Or Another et Restrictions) et joue à Montreux au Super Pop Festival. Initialement annoncés en concert l'après-midi, ils étaient finalement reprogrammés en soirée. Le groupe avait raté son avion venant directement de l’ile de Wight.

Pour pallier cet inconvénient, des bons d’entrée pour le concert du lundi soir des Cactus furent immédiatement distribués par les membres de l’organisation.

Samedi 17 octobre 1970

Ginger Baker Air Force

Le style de Ginger Baker est caractérisé par une grande virtuosité, par ses qualités indéniables de showman et par l'utilisation de percussions rarement vues dans la musique Rock auparavant. Maîtrisant à la fois le jeu explosif à la façon de Keith Moon des Who et le jeu plus en retrait qu'il avait appris avec des groupes de Jazz au cours des années 1950 et le début des années 1960, il établit de nouveaux standards dans le professionnalisme des batteurs de Rock. À ses débuts, il joue dans les Blues Incorporated d'Alexis Korner, qui comprend de nombreux musiciens de passage, dont Cyril Davis, Charlie Watts, Mick Jagger et Jack Bruce. Avec ce dernier, ils quittent le groupe de Korner et rejoignent les différentes formations de Graham Bond jusqu'en 1966, date à laquelle ils créent Cream, avec Eric Clapton. Ginger Baker, retrouve Clapton en 1969, dans le groupe Blind Faith, au sein duquel évolue également Steve Winwood.

Dès le début de 1970, il tourne et enregistre avec un groupe de Jazz-Rock : Ginger Baker's Air Force avec lequel il joue à Montreux.

Brian Auger Oblivion Express

Le groupe revient à Montreux après un concert mémorable en 1969.

Samedi 21 novembre 1970

Pink Floyd

La première venue de Pink Floyd en Suisse fut le 17 novembre 1968 au Kongresshaus à Zurich. Le double album Ummagumma (1969) est un mélange d'enregistrements en public et d'expérimentations avant-gardistes, chacun des membres ayant signé une face du 33 tours. Une grande opportunité pour leurs fans et tous les mélomanes de découvrir "live" cette musique innovatrice dans la salle du Casino à Montreux  le 21 et 22 novembre 1970.

Claude Nobs les a fait venir pour 4’000 $, et les billets se sont arrachés en quelques heures. Raison pour laquelle un concert supplémentaire fut organisé le lendemain 22 novembre.

Pink Floyd est l’un des groupes les plus populaires de la scène musicale underground londonienne à la fin des années 1960. Groupe psychédélique dirigé par Syd Barrett. Cependant, le comportement erratique de Barrett force finalement ses collègues à le remplacer par le guitariste et chanteur David Gilmour. Après le départ de Barrett, le chanteur et bassiste Roger Waters est devenu la force dominante et le moteur du groupe au milieu des années 1970.

Dimanche 13 décembre 1970

Mungo Jerry

Le groupe britannique MUNGO JERRY est créé en 1970 par Ray Dorset (chant, guitare, harmonica), né en 1946 à Ashford, Angleterre. Outre le leader Ray Dorset, le groupe est composé de Colin Earl (claviers), Paul King (guitare, banjo), Mike Cole (basse) et Joe Rush (percussions). Qui ne connaît pas leur premier succès "In The Summertime" ? No.1 dans les charts, et qui devient un tube international en 1970. La carrière de Mungo Jerry ne se limite pas à ce seul titre. Commençant par jouer de la Skiffle music (mélange de Folk, Country et Blues), le groupe se dirige, au cours des années, plus vers le Pop-Rock.

Black Widow

Moins connu que son grand frère Black Sabbath, le groupe britannique Black Widow distille une musique noire et lourde, loin du Flower Power. Ce groupe a beaucoup influencé la scène thrash puis death et black. Black Widow se distingue pourtant avec son premier album, Sacrifice en 1970, où toutes les chansons évoquent Satan, la sorcellerie, les démons etc. A la différence de Black Sabbath, les paroles semblent plus vraies, plus documentées sur l'univers satanique. Les paroles de Black Sabbath sont surtout influencées par des films d'horreur et une bonne dose de superstition. Black Widow, au contraire, aime citer dans ses chansons des rituels, des entités démoniaques qui apparaissent vraiment dans les livres. Sacrifice raconte l'histoire d'un puissant sorcier qui suit toute une suite de rituels afin de ressusciter sa compagne, le démon Astaroth. Le dernier morceau, qui donne son titre à l'album, évoque un sacrifice humain en vue de cet objectif. Le Rock progressif de Black Widow, bien qu'assez classique, est enrichi par l'apport d'une flûte et d'une batterie assez lourde qui créent une ambiance satanique, et la voix grave et solennelle de Kip Trevor est idéale. Come to the Sabbat, avec son mantra délirant Come, come to the Sabbat, Satan's there!, est la meilleure chanson, davantage drôle qu'inquiétante.

Le groupe provoque une controverse importante, surtout motivée par ses concerts spectaculaires, où le sacrifice d'une jeune vierge est mimé. L'apparition d'une femme nue sur scène, avec Kip Trevor brandissant un poignard au-dessus d'elle, ne manqua pas de chauffer les esprits.

Du 26 au 31 décembre 1970

L'année se termine en beauté à Montreux avec plusieurs représentations des groupes Anglais Kiss et Ashton, Gardener & Dyke.

Articles similaires :


Photos

Mis à jour le :
Toute utilisation partielle ou complète des textes ou images présents sur ce site sont strictement interdites sans l’accord écrit de Montreux Celebration. N'hésitez pas à nous contacter si un article n'est pas correct ou si vous avez d'autres informations sur ce sujet.