Change Language

Navigation

Let's turn

It on

Montreux Celebration

Biographies de Queen

Sous-navigation :

Brian May

Brian Harold May est né le samedi 19 juillet 1947, à la Gloucester Nursing Home, Hampton, Middlesex, de Harold et Ruth May. Harold May est ingénieur en électronique et travaille comme dessinateur en chef pour le Ministère de l’Aviation. Brian est fils unique. A cinq ans, il quitte la "Cardinal Road Infant's School" pour la "Hansworth Road Primary School" à Feltham, Middlesex. Ses parents lui font prendre alors des cours de piano. Le jeune Brian déteste se rendre à ces cours de piano, car ils ont lieu le samedi, jour où il aime mieux jouer dehors. Brian a hérité de la dextérité de son père, et il est toujours à l'affût d'un jouet ou d'une maquette à monter ou à démonter. C’est aussi un collectionneur sans limite. Il collectionne, entre autres, les bandes dessinées Eagle, les étiquettes de fromages, les puzzles, les boîtes d’allumettes, etc....

A six ans, le jeune Brian apprend, sous la houlette de son père, à jouer du ukulélé. Pour son septième anniversaire, il se voit offrir une petite guitare acoustique dont il apprend à jouer seul, se servant des accords appris sur le ukulélé. Trouvant cette guitare trop grande et malaisée pour lui, avec l'aide de son père, il fait quelques modifications : abaissement du chevalet, ajout de pickups maison consistant en fil de cuivre enroulé autour de boutons aimantés fixés sur la guitare, et il obtient ainsi une guitare acoustique au timbre électrique. Vers l'âge de huit ans, il montre déjà un intérêt précoce pour l'astronomie et la photographie. Son père, excellent photographe, lui inculque les notions de base du développement et du tirage des photos et, de même, lui procure son premier appareil photo. Ensemble, ils fabriquent un petit télescope dont Brian se sert durant ses congés, passant ses soirées à observer les étoiles.

Déjà, le jeune Brian est passionné de musique, ses artistes favoris alors sont Lonnie Donegan, Johnny Duncan, Tommy Steele, The Everly Brothers et Buddy Holly. Il écoute souvent ses disques en les accompagnants à la guitare, commençant même à improviser des solos. Comme la musique des années 50 est très orientée guitare, Brian y puise une inspiration importante.

En 1958, à onze ans, Brian fait son entrée à l'Hampton Grammar School à Hampton, Middlesex, suivant ainsi les traditions familiales. Son père avait été élève dans cette école, le fils de Brian, Jimmy, le sera plus tard. Il suit des études en vue d'une carrière dans l'astronomie et, pour cela, ne néglige aucune matière qui peut lui servir. Bien sûr, Brian n'oublie pas la musique, il joue de la guitare aussi souvent qu'il le peut, des titres tels que "Never Felt More Like Singing The Blues" de Guy Mitchell. A Hampton, il a un ami, Dave Dilloway, et à la demande de ce dernier, Brian lui apprend à se servir d'une guitare.

Brian trouve sa guitare inadaptée au style de musique qu'il veut jouer mais l'argent est une denrée rare à l'époque, et sa famille n'a pas les moyens de lui offrir une Gibson ou une Stratocaster comme en ont quelques-uns de ses amis, ou bien encore la superbe Colorama que son ami John Garham possède... Mais, il ne manque pas de ressources, ni d'imagination, et, lui et son père, trouvent la solution ! Ils construisent une guitare en suivant les désirs de Brian !! Ayant joué sur toutes les guitares de ses amis, Brian a une idée très précise de la guitare qu'il veut et du son qu'il veut l’entendre produire. Une chambre de la maison est réquisitionnée et transformée en atelier et, en août 1963, le travail commence.

Nécessitant le bois d'une ancienne et solide cheminée d'acajou pour le manche, une grosse pièce de chêne pour le corps, des boutons de nacre issus de la boîte à couture de Mrs May, des ressorts de mobylette, un morceau d'acier courbé artisanalement pour le bras vibrato, des micros Burns à 3 guinées chacun - même les outils utilisés sont faits maison ! Dix-huit mois de dur labeur et de courage et 8 livres plus tard, début 1965, il est très fier d'exhiber celle qui allait devenir sa compagne de route plus connue sous le nom de ... « Red Special ». Mettant à l'épreuve le jeu complexe nécessaire à sa guitare "inhabituelle", Brian réalise vite que les pièces de monnaie, en particulier les pièces de six pences, sont plus adaptées pour obtenir le jeu qu'il désire, et offrent une approche très spéciale des cordes, aussi adopte-t-il ce moyen à partir de ce moment-là et encore de nos jours !

Brian aime les études. Et il est une personne très populaire et respectée à Hampton. Il n'aime pas le sport, sauf la natation. Il est membre actif de la Société de Conférences de Hampton, et c'est un moyen pour lui de vaincre sa timidité en public, un véritable challenge, mais, très vite, il réalise que parler avec aise en public serait un atout majeur pour lui dans l'avenir. A Hampton, Brian et Dave Dilloway sont vite rejoints par un grand cercle d'amis, parmi eux un camarade de classe nommé Bill Richards, auteur de chansons. Celui-ci signe un petit contrat d'édition musicale et demande à Dave et Brian de jouer pour lui quelques morceaux d'accompagnement en vue de la cassette démo qu'il prépare appelée "The Left Handed Marriage". Durant l'été 1964, âgé de 17 ans, Brian gagne quelque argent bien nécessaire en faisant quelques petits boulots. Il travaille notamment dans une usine d'essuie-glaces et dans une usine d'extincteurs.

Brian et Dave Dilloway, après avoir assisté à quelques concerts d'un groupe amateur appelé "The Others" ont vite l'idée de fonder leur propre groupe. Ainsi, avec Brian à la guitare, Dave à la basse, John Garham à la guitare rythmique, John Sanger au piano, Richard Hompson à la batterie, et Tim Staffell au chant, ils décident de nommer leur groupe "1984" (ils sont très friands de science-fiction et, ce nom est futuriste... à l'époque !).

Après avoir répété longuement dans le hall de l'école primaire Chase Bridge, ils donnent leur premier concert public le 28 octobre 1964 à la St-Mary Church Hall à Twickenham. Ils continuent ainsi, par la suite, avec John Sanger en moins, puisqu'il quitte Hampton à cette époque. En 1965, Brian quitte Hampton, âgé de 18 ans, avec pas moins de 10 0-Levels (Anglais, Littérature, Langue Anglaise, Français, Allemand, Latin, Maths, Maths Approfondies, Physique, Chimie, Usage de l'anglais) et 4 A-Levels (Maths Pures, Maths Appliquées, Maths Additionnelles, Physique). Il entre à l'Imperial College de Londres en automne 1965 pour étudier la physique et l'astronomie infrarouge dans le but de devenir astronome.

Brian à Londres et Dave Dilloway à Southampton University, ils continuent vaille que vaille à faire des tournées avec "1984" avec des concerts, notamment au Putney Boat Club, au Feltham R&B Club, et au Moseley Boat Club. Bien que les concerts sont plus clairsemés en raison de leurs emplois du temps respectifs, le groupe suit sa route. Les parents de Brian sont très attentifs à ses progrès, ils assistent souvent, aussi, aux représentations de "1984".

"1984" fait beaucoup de premières parties d'autres artistes, mais la première partie qui fera date à jamais est celle de ce 13 mai 1967 où ils jouent en première partie de celui qui allait devenir le légendaire "Jimi Hendrix" !! Le 23 décembre 1967, "1984" est associé à un événement appelé " Christmas On Earth " avec des têtes d'affiche telles que Jimi Hendrix, Pink Floyd, Herd, Tyrannosaurus Rex, et beaucoup d'autres... dans un concert donné à l'Olympia à Londres ! Peu de temps après, "1984" se disperse pour des divergences d'opinion. Brian se jette donc avec ardeur dans ses études ! Pour le suivi de celles-ci, il est amené à séjourner à Ténériffe avec d'autres collègues d'études. Afin de rapporter leurs observations, elles sont publiées dans "The Monthly Notices Of The Royal Astronomical Society". Brian est même contacté par Sir Bernard Lovell pour rejoindre la Jodrell Bank après son doctorat, ce qui représente un aboutissement inestimable et un grand honneur. Mais, avec infiniment de regrets et de respect, il doit repousser cette offre, réalisant que la musique est la majeure partie de sa vie. Brian et Tim Staffell gardent le contact, et ils réalisent à quel point jouer dans un groupe leur manque...

Aussi, un beau jour, ils accrochent une annonce sur le tableau d'affichage de l'Imperial College demandant un batteur genre Mitch Mitchell ou Ginger Baker...


mercury-phoenix-trust
Montreux Celebration soutient The Mercury Phoenix Trust qui lutte contre le VIH/Sida dans le monde entier.
Merci de visiter leur site internet pour obtenir plus d'informations.

Mis à jour le :
Toute utilisation partielle ou complète des textes ou images présents sur ce site sont strictement interdites sans l’accord écrit de Montreux Celebration. N'hésitez pas à nous contacter si un article n'est pas correct ou si vous avez d'autres informations sur ce sujet.