Change Language

Navigation

Let's turn

It on

Montreux Celebration

Biographies de Queen

Sous-navigation :

Roger Taylor

Roger Meddows Taylor est né le mardi 26 juillet 1949 à la maternité de King's Lynn, à Norfolk, de Winifred et Michael Taylor. Son père, Michael, était inspecteur au Conseil d'Administration d'un Service de Marketing. Roger fréquenta l'école primaire Gaywood à King's Lynn pendant 3 ans lorsqu'en 1953, à la naissance de sa soeur Clare, sa famille décida de déménager pour Truro dans les Cornouailles, où Roger fut inscrit à la Bosvigo School.

En 1957, âgé de 8 ans, Roger décida de former son premier groupe musical amateur, bien qu'il ne sut jouer que les accords de base sur un ukulélé et encore... et malgré son jeune âge.

Ce groupe s'appelait "The Bubblingover Boys" et jouait de la musique skiffle, Roger jouait ou tentait de jouer du ukulélé, un autre jouait de la basse et deux autres garnements grattaient des guitares. Ils ne jouèrent qu'une seule fois en public, à la Bosvigo School , et force fut de constater qu'aucun d'entre eux n'était doué ... En mai 1960, Roger entra à la Cathedral School de Truro et s'inscrivit à la chorale. Il avait économisé et s'acheta une guitare acoustique bon marché, et commença son apprentissage. En Septembre 1960, Roger fut admis à la Truro School. Roger était de plus en plus attiré par les percussions. Il commença par retourner les casseroles de sa mère et à taper dessus avec des aiguilles à tricoter, se servant des couvercles en guise de cymbales. A Noël 1961, son père lui offrit une grosse caisse et un tam-tam ; peu après Noël Roger acheta avec son argent de poche une cymbale Zildjian !

En 1963, ses amis et lui formèrent le groupe "The Cousins Jack" avec Roger à la batterie. Roger rêvait de se rendre à Londres pour poursuivre ses études, considérant ce lieu comme le seul où il pourrait "faire carrière dans la musique". Les parents de Roger divorcèrent à cette époque. En 1965, Roger se joignit à un groupe appelé "Johnny Quale and The Reaction". Ils participèrent au "Rock And Rythm Championship" au Truro City Hall et finirent 4ème, ce qui fut pour eux un vrai tremplin dans la région des Cornouailles.

Le groupe, donnait beaucoup de représentations, The Blue Lagon à Newquay, The St-Just Village Hall, The Gardens Of Penzance, The Princess Pavilion à Falmouth et tant d'autres... Johnny, le chanteur du groupe, les quitta en septembre 1965, Roger devint le leader du groupe et ils devinrent "The Reaction". Le 7 mars 1966, ils participèrent de nouveau au "Rock And Rythm Championship" et gagnèrent ! 1966 fut une année très riche en concerts pour "The Reaction". Formé de Roger à la batterie, Michael Dudley à la guitare, Richard Penrose, et Mike Grose à la basse, et de temps en temps un certain Acker, saxophoniste se joignait à eux, "The Reaction" jouait de la Soul Music, beaucoup de titres de James Brown, Otis Redding, etc. En 1967, alors qu'ils sont devenus fans de Jimi Hendrix, ils devinrent aussi psychédéliques et hippies ! "The Reaction" joua alors des morceaux de Dylan et de Cream.

Malgré la musique, Roger ne négligeait pas ses études pour autant. Il quitta la Truro School en 1967 avec 7 O-Levels (Anglais, Littérature anglaise, Biologie, Physique, Chimie, Français et Maths) il obtint aussi 3 A-Levels ( Biologie, Physique et Chimie). C'est à ce moment-là qu'il se décida pour des études de dentiste. Il entra à la Faculté de Médecine de Londres en Octobre 1967. Il emménagea dans un meublé de Shepherd's Bush avec un ami appelé Les Brown, étudiant à l'Imperial College. Durant les vacances 1968, Roger retourna à Truro, lui et Rik Evans, un de ses amis qui s'occupait d'une boîte de location de matériel pour chapiteaux, discutèrent des moyens de se faire un peu d'argent. Ils décidèrent d'ériger un chapiteau sur la plage de Perranporth où "The Reaction" pourrait se produire ! Roger eut l'idée, alors, de traverser toute la contrée environnante avec son van, en jetant des prospectus donnant les dates de concerts. Ils appelèrent cela "The Summer Coast Sound Experience".

Le groupe, finalement, se dispersa après le départ de Roger pour Londres à l'automne. Roger regagna l'Université avec une idée bien en tête, celle de rejoindre un groupe ! En ce début d'automne, son collègue de chambrée, Les Brown, remarqua une carte épinglée sur le tableau d'affichage de l'Imperial College, qui demandait un batteur genre: "Ginger Baker/ Mitch Mitchell" pour monter un nouveau groupe. Il apporta la nouvelle à Roger qui envoya un courrier à l'adresse inscrite sur la carte.

Brian May envoya une longue lettre très détaillée, décrivant exactement quel genre de batteur il recherchait. Ils s'arrangèrent pour se rencontrer, Roger invita Brian et Tim à son meublé au Shepherd's Bush, où il possédait un assortiment de bongos. Brian et Tim arrivèrent avec des guitares acoustiques, les trois jouèrent ensemble quelques mélodies et airs divers. Brian et Tim furent stupéfaits par l'habileté de Roger tout comme Roger fut impressionné par le jeu de guitare de Brian et Tim. Les trois se retrouvèrent à nouveau au Jazz Club de l'Imperial College, jouant cette fois-ci pour de bon ! Cela a tout de suite fonctionné entre eux. Ils avaient tous de grandes idées en matière de musique et, même si leur connaissance du show-business était sommaire, ils pensaient qu'ensemble, ils auraient assez d'esprit et d'intelligence pour se frayer un chemin dans ce métier !
Roger, Brian et Tim baptisèrent leur nouveau groupe "Smile". Tim mit tout son talent à dessiner leur logo, une énorme bouche souriante avec des lèvres rouges, brillantes et des dents éblouissantes. Ils passèrent l'automne 1968 à répéter et à perfectionner leur musique. Ils jouaient des morceaux qu'ils connaissaient mais Tim et Brian commencèrent à écrire des chansons ensemble.

1968 fut aussi l'année où Brian obtint son diplôme universitaire, et, le 24 octobre 1968, Brian et ses parents se rendirent au Royal Albert Hall pour que Brian reçoive sa Licence de Sciences (Bachelor Of Sciences) certifié par Sa Majesté La Reine-Mère. Tout compte fait, Brian n'arrêta pas ses études à l'Imperial College après avoir reçu son diplôme, il continua à fréquenter l'Université, donnant des cours de professeur-répétiteur, utilisant le temps passé à l'Université à travailler plus avant sa thèse PH.D.

Smile fit sa première apparition publique à l'Imperial College le 26 octobre 1968 devant des groupes de supporters de Pink Floyd. Ils se décrivaient eux-même comme un groupe de "rock progressif". Ils voulaient que ça marche vraiment ce coup-ci. C'est à ce moment-là que Brian rencontra une étudiante du Maria Assumpta Teacher Training College de Kensington, appelée Christine Mullen. Elle avait assisté en compagnie de quelques amis au spectacle que Smile avait donné ce soir-là. Elle fut présentée à Brian par la petite amie de Roger qui partageait l'appartement de Chrissie. Brian et Chrissie devinrent amis et bientôt amoureux ...Entre-temps Pete Edmunds était devenu le premier roadie du groupe . Un soir, Brian, Tim et Roger étant dans leur quartier général, un pub, un des amis de Chrissie leur présenta John Harris. John était passionné de musique, doué en électronique. Il s'entendit avec le groupe et devint, à compter de ce jour, leur ingénieur du son et roadie également pour aider Pete Edmunds.


Beaucoup de concerts de Smile eurent lieu dans les Cornouailles où habitait Roger et où il était bien connu avec son ancien groupe "The Reaction".

A ce stade, Roger décida d'abandonner ses études de dentiste. Il finit la première partie de ses cours et reçoit une partie de son diplôme de dentiste en août 1968. Il s'éloigna alors des études pour se consacrer à la musique.

Smile donna beaucoup de représentations à l'Imperial College. Ils devinrent connus sous le nom de "The Imperial College Band" ! Smile était fan de beaucoup de groupes très populaires tels que Tyrannosaurus Rex et Family.

En février 1969, ils firent leur deuxième grand spectacle en première partie de "Yes" dans une petite salle du Richmond Athletic Club. Le 27 février 1969, lors d'un concert donné en soutien pour "The National Council For The Unmarried Mother And Her Child", organisé par l'Imperial College, et, ayant lieu au Royal Albert Hall, Smile se retrouvèrent au bas d'une affiche des plus prestigieuses. En tête Joe Cocker, Spooky Tooth, The Donzo Dog Band, etc.. eux-mêmes se trouvèrent affichés plus haut que "Free", et, juste après Paul Kossoff et Paul Rodgers.


L'évènement était couvert par le DJ John Peel. C'était la première présentation de Smile à un grand public et ce n'était pas un démarrage de bon augure. En effet, Brian et Tim coururent sur la scène, mais comme le fil d'alimentation de la guitare de Tim ne mesurait que 9m et la scène en mesurait 15, le fil dans l'élan de la course s'était défait de la prise d'alimentation ! Smile acquit ce jour-là son premier gros titre dans les journaux: "The loudest band in the history of Rock" !

Le 19 avril 1969, alors que Smile jouait au Revolution Club de Londres, ils furent présentés à Lou Reizner de Mercury Records. En mai 1969, Smile signait chez Mercury Records leur premier contrat d'édition. En juin 1969, à la demande de Mercury Records, ils découvrent pour la première fois de vrais studios d'enregistrement et enregistrent deux titres "Earth/Step On Me", aux Studios Trident produit par John Anthony. La date de mise en vente n'était pas décidée.

Depuis le début 1969, Tim Staffell avait pris l'habitude d'amener avec lui un ami de l'Ealing College Of Art de Londres. Un certain Freddie Bulsara passionné de musique et qui devint un fan assidu des gigs de Smile. N'ayant pas la langue dans sa poche, Freddie ne les ménageait pas en critiques acerbes lors de leurs répétitions : "Si j'étais vous, je ferais çi, je ferais ça ... " et plus, paraissant tellement sûr de lui que souvent Smile restait perplexe. Etait-il de la partie ? Du métier ? ... Smile, désormais, amena Freddie avec eux lors de leurs différentes représentations, Freddie l'exhubérant, le méticuleux, tout de blanc vêtu.

En août 1969, Mercury Records mis en vente les deux titres enregistrés par Smile. Le 45t fut mis en vente aux USA seulement ( ...?...!) et bien sûr n'obtint pas le succès espéré par Smile et Mercury Records. Fin août 1969, Mercury Records leur demanda quelques titres de plus en vue d'un éventuel album, et ils entrèrent dans les Studios De Lane Lea à Wembley sous la direction de Fritz Freyer. Fin 1969, ils jouèrent au Marquee Club à Londres, concert promotionnel arrangé par Mercury Records.

Le groupe finit l'année 1969 bien découragé. Leurs rêves de Star-system s'éloignaient... Ils restaient confiants cependant et pensaient que 1970 pourrait être leur année !! C'était sans compter sur la décision de Tim Staffell, lassé des tournées de petits Clubs et des circuits universitaires, il quitta Smile .... mettant ainsi fin au groupe, pour rejoindre un groupe appelé "Humpy Bong", groupe formé par l'ex-batteur des Bee Gees, Colin Peterson. Après le départ de Tim, Mercury Records mit fin au contrat avec Smile.

Brian et Roger, plus déterminés que jamais à se faire un nom dans le milieu musical, même si Brian travaillait d'arrache-pied à sa thèse d'astronomie, discutaient longuement leur avenir. Freddie était toujours mêlé à leurs discussions et n'était pas le dernier à donner son avis !


mercury-phoenix-trust
Montreux Celebration soutient The Mercury Phoenix Trust qui lutte contre le VIH/Sida dans le monde entier.
Merci de visiter leur site internet pour obtenir plus d'informations.

Mis à jour le :
Toute utilisation partielle ou complète des textes ou images présents sur ce site sont strictement interdites sans l’accord écrit de Montreux Celebration. N'hésitez pas à nous contacter si un article n'est pas correct ou si vous avez d'autres informations sur ce sujet.